Message de l’Ambassadeur NGUYEN Thiep

NGUYEN THIEP

    

Bien venue au site internet de l’Ambassade du Viet Nam en France !

    Je suis arrivé à Paris depuis janvier 2018 pour prendre le poste de l’Ambassadeur de la République socialiste du Viet Nam en République Française et je suis en attente de présenter mes Lettres de créance au Président de la République Française Emmanuel Macron pour commencer officiellement mon mandat de l’Ambassadeur en France.

    Quel honneur et quel bonheur pour moi de commencer mon mandat en France avec la visite officielle en France du 26 au 28 mars 2018 du Secrétaire Général du Parti Communiste du Viet Nam, S.E.M. NGUYEN Phu Trong. Cette visite, couronnée de succès, a marqué un tournant important dans les relations historiques de longue date entre les deux peuples vietnamien et français et ouvert de nouveaux secteurs de coopération entre les deux pays, permettant ainsi d’approfondir davantage le Partenariat stratégique vietnamo-français établi en 2013.

    Je suis pleinement conscient des responsabilités particulières de l’Ambassadeur du Viet Nam en France dont une mission importante consiste à « continuer à impulser l’attractivité, l’un pour l’autre, sur tous les plans politique, économique, culturel et humain», comme l’a souligné S.E.M. le Secrétaire Général NGUYEN Phu Trong lors de la cérémonie de célébration du 45ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Viet Nam - France organisée à l’Assemblée nationale française le 27 mars 2018. Durant ces 45 années passées, la France reste toujours le partenaire européen de premier rang du Viet Nam. Dans le contexte actuel où le monde et l’Europe (l’Union européenne) comme l’Asie du Sud Est (l’ANASE) connaissent des changements très rapides et profonds, les relations d’amitié et de coopération Viet Nam- France occupent une place prioritaire dans les relations extérieures du Viet Nam, dans l’intérêt des deux peuples vietnamien et français, en faveur de la paix et du développement durable dans le monde entier.

    De par ce souhait, l’Ambassade de la République socialiste du Viet Nam en République Française et moi-même continuerons à rester la passerelle entre le Viet Nam et la France tout en étant un appui solide et une adresse familière de la communauté vietnamienne qui vit, étudie et travaille en France.

    J’espère que le présent site internet de l’Ambassade reste une source d’informations utiles qui vous aidera efficacement à mieux comprendre le Viet Nam et les Vietnamiens, un Viet Nam dynamique, en plein essor, en vigoureuse réforme et en intégration profonde sur le plan international.

    Je vous remercie sincèrement de votre visite.

NGUYEN THIEP
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire
de la République socialiste du Viet Nam
en République Française

 

Déclaration du groupe d’Amitié France-Vietnam

DES ACTES GRAVES QUI NE PEUVENT RESTER SANS REPONSE

__________________________

Des accrochages sérieux se sont produits à partir du 2 mai 2014 à proximité de l’îlot Triton du groupe des Paracels, dans la mer communément nommée de Chine méridionale et appelée mer Orientale par le Vietnam, à la suite de l’arrivée d’une plateforme chinoise de recherche pétrolière, encadrée de plus d’une cinquantaine de bâtiments. Cette zone correspond au bloc 143 de prospection se trouvant très officiellement dans la zone économique exclusive (ZEE) et/ou au dessus du plateau continental de la République socialiste du Vietnam. Au cours de ces incidents, des bateaux vietnamiens ont été éperonnés et des personnes blessées, soit sous le choc soit par les canons d’eau de la flottille chinoise.

L’Association d’amitié franco-vietnamienne qui, au cours de ces dernières année, a publié les éléments du dossier dans sa revue « Perspectives France-Vietnam » et sur son site, exprime, une fois de plus, sa très vive préoccupation. Le différend qui existe entre la République populaire de Chine et la République socialiste du Vietnam à propos de la délimitation de l’espace maritime et de la souveraineté sur les archipels Paracels et Spratly ne peut être résolu par des provocations, actes de force et faits accomplis. C’est le droit international qui doit prévaloir en la matière, à savoir l’occupation historique avérée sur les formations émergées et, s’agissant de l’espace maritime, les principes, règles et recommandations de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, ou Conférence de Montego Bay de 1982, dont la RPC comme la RSVN sont parties. Sur ces deux points, la République populaire de Chine contrevient au droit international et, pour imposer son point de vue, elle exerce d’inadmissibles pressions sur ses voisins, le Vietnam en particulier, remettant ainsi en cause les relations de coopération établies et les accords conclus entre elle et l’Association des nations de l’Asie du sud-est (ASEAN), notamment la Déclaration de 2002 sur un code de bonne conduite.

Nous appelons les dirigeants chinois à retirer sans tarder la plateforme HD-981 et la flottille qui l’accompagne de l’espace maritime vietnamien, à cesser tout acte visant à imposer des faits accomplis, à respecter leur engagement de parvenir, dans les meilleurs délais, à la conclusion d’un code contraignant de bonne conduite.

Le 12 mai 2014
Association d’amitié franco-vietnamienne