COOPERATION EN MATIERE D’EDUCATION ET DE FORMATION ENTRE LE VIETNAM ET LA FRANCE

La coopération en matière de formation entre le Vietnam et la France commence dès 1973, l’année de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Pourtant, les premiers étudiants vietnamiens sont venus en France il y a déjà un siècle. Cette coopération contribue à rendre plus profondes les liens franco-vietnamiens, à améliorer la connaissance mutuelle des cultures et des langues. La culture et l’éducation françaises tiennent une place particulière dans le cœur des Vietnamiens et plusieurs générations de Français tiennent à la coopération avec le Vietnam dans ces domaines.

APERCU SUR LA COMMUNAUTE DES VIETNAMIENS EN FRANCE

Les Vietnamiens sont présents en France depuis long temps mais ils ne se rassemblent en communauté que pendant la première Guerre mondiale 1914-1918. La première vague de Vietnamiens immigrés en France sont des soldats ou des ouvriers-soldats enrôlés pour travailler en France pendant la première Guerre mondiale (leur nombre varie entre 50 000 et 90 000 en fonction des sources) et la deuxième Guerre mondiale (20 000 personnes environ). Après les guerres, ils sont rapatriés pour la plupart mais quelque milliers d’entre eux restent en France pour des raisons diverses. La deuxième vague d’immigration a lieu entre 1954 et 1975 et concerne 30 000 personnes qui pour la plupart travaillent pour l’administration coloniale, des conjoint(e) des Français, des étudiants, des petits commerçants… La troisième vague intervient entre 1975 et 1990 avec plus de 40 000 Vietnamiens partis en France. Depuis 1990, des immigrants vietnamiens venus en France sont plutôt des travailleurs provenant de l’Europe de l’Est et ceux qui rejoignent leur famille en France ou encore des étudiants. Un recensement officiel en France est encore absent mais selon les estimations des spécialistes en immigration asiatique en France, le nombre des Vietnamiens s’approche de 300 000 personnes qui sont pour la plupart naturalisés français ou s’y installent de façon régulière.